Santé : tout savoir sur l’infection Gardnerella

Pour tous, hommes et femmes, la santé est primordiale, cependant, certaines infections nous concernent tout particulièrement, nous les filles, notamment celles qui touchent directement notre hygiène intime. Parce qu’il est important de pouvoir parler en toute transparence, je souhaitais vous parler de l’infection Gardnerella. Cette dernière est une complication que peuvent rencontrer les femmes. Cette infection se présente sous la forme de sécrétions vaginales gênantes, voici ce qu’il faut savoir à son sujet.

Gardnerella Vaginalis, une bactérie peu commode

La Gardnerella Vaginalis est une bactérie peu commode dont on se passerait bien. Pour mieux comprendre cette bactérie, il faut savoir que la flore vaginale est composée de plusieurs hôtes, comme la Gardnerella Vaginalis. Ces bactéries sont normales et permettent de protéger le vagin des germes et de limiter les infections vaginales en conservant un pH neutre.

Cependant, la Gardnerella Vaginalis peut proliférer et mettre en désordre la flore vaginale normale, en la diminuant, rendant alors le pH vaginal très acide. On parle alors de pH alcalin, cela peut entraîner une vaginose bactérienne.

Les symptômes de l’infection

Les patientes atteintes et se plaignant de cette infection, relèvent toutes les mêmes symptômes, des pertes blanchâtres en excès avec une odeur très désagréable, semblables à celle du “poisson”. Ces sécrétions vaginales peuvent également être grisâtres. Généralement, cela ne provoque pas de douleur, ni d’inflammation. Il peut cependant arriver que cela provoque des démangeaisons (après un rapport sexuel), même si c’est assez rare.

Il faut savoir que cette infection n’est pas considérée comme une maladie sexuellement transmissible. Cependant, les rapports sexuels peuvent entraîner la prolifération des germes et il faut aussi savoir que si vous êtes atteinte d’une vaginose bactérienne, vous serez plus susceptible de contracter d’autres maladies sexuelles. Il vaut donc mieux être prévenante et limiter autant que possible les rapports durant cette période.

Un autre point important, l’infection Gardnerella Vaginalis touche tout particulièrement les femmes, mais aussi les hommes. Mais pas de panique, les messieurs ne développent aucun symptôme. Cependant, il est important pour l’homme d’avoir une bonne hygiène intime pour ne pas développer d’autres problèmes.

Traitements de l’infection Gardnerella Vaginalis

L’infection de la bactérie provoque un dérèglement de la flore interne et du pH. Il est très rare que la flore vaginale se rééquilibre aussitôt et d’elle-même, mais cela peut arriver. Toutefois, si les symptômes s’amplifient et persistent, il est impératif de consulter votre médecin traitant ou votre gynécologue.

Votre gynécologue peut procéder à un examen approfondi en réalisant un frottis cervico-vaginal. Si votre spécialiste décèle une vaginite ou une vulvite, un traitement adéquat sera mis en place, généralement des antibiotiques.

Vous devrez alors certainement suivre un traitement de plusieurs jours sous la forme de comprimés oraux ou alors d’ovules. Le traitement le plus souvent préconisé est le métronidazole, il s’agit souvent du médicament Flagyl, délivré uniquement sur ordonnance.

D’autres traitements peuvent également être préconisés par votre spécialiste.

Prévenir, c’est guérir

Il faut aussi savoir que la récidive est très fréquente, dans ce cas votre spécialiste devra adapter son traitement.

Afin d’éviter d’en arriver là, vous pouvez prévenir les risques en conservant une bonne hygiène intime. Je vous conseille d’utiliser des savons respectueux et de vérifier les composants. Vous pouvez aussi utiliser des lingettes. Au contraire, une toilette trop agressive peut aussi provoquer des complications. Je vous conseille également de porter des sous-vêtements confortables, dans lesquelles vous vous sentez à l’aise et surtout qui ne sont pas serrés. Par ailleurs, veillez à toujours bien vous essuyer pour éviter la prolifération des bactéries venues de l’arrière, c’est très important ! Dans tous les cas, si vous constatez des complications, n’attendez pas. Personnellement, au moindre souci, je préfère prendre rendez-vous avec mon spécialiste pour être fixée.

Complications de la Gardnerella Vaginalis

Comme je l’ai déjà souligné, la Gardnerella est une bactérie vicieuse et beaucoup de femmes ont du mal à s’en débarrasser… Ou du moins, définitivement. Il est fort possible de voir réapparaître cette infection quelques temps après, même en ayant suivi un traitement antibiotique. Pourquoi ? Parce que votre corps va continuer à produire ces bactéries et le pH sera de nouveau déréglé. Pour éviter cela, vous pouvez commencer une cure de probiotiques, qui permettra d’aider à rétablir l’équilibre de la flore vaginale.

En dehors de cela, l’infection reste généralement sans gravité. Cependant, si elle apparaît pendant la grossesse, il est impératif de consulter votre gynécologue ou d’en parler à votre sage-femme. En effet, les femmes contractant une vaginose bactérienne augmentent les risques de déclencher une naissance prématurée. Cela peut également provoquer des saignements, ce qui n’a rien d’agréable et peut faire très peur. De plus, cela peut aussi infecter le liquide amniotique.

Encore une fois, ne prenez pas de risque, surtout lors d’une grossesse et consultez votre gynécologue ou votre médecin traitant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *