Fermeture de Dilandeau : mes conseils pour écouter de la musique gratuitement

Pour moi, la musique fait définitivement partie de ma vie. Je ne peux pas me passer de mes morceaux préférés le temps d’une journée et ce que j’aime, c’est découvrir de nouveaux artistes. Il y a quelques années, j’utilisais la plateforme Dilandeau, car elle me permettait d’écouter mes chansons favorites, mais aussi de découvrir de nouveaux tubes et de les partager à mes amis. Le site a malheureusement fermé en 2016 mais depuis, j’ai déniché d’autres astuces pour laisser libre cours à ma passion mélomane.

Dilandeau, une plateforme très populaire en son temps

Dilandeau était une plateforme particulièrement appréciée par tous ceux qui, comme moi, sont des passionnés de musique. En effet, à l’époque, elle permettait d’écouter mais aussi de télécharger tous vos morceaux favoris sur smartphone et ordinateur, en plus de diffuser des clips musicaux. Si Dilandeau était gratuit, le site utilisait toutefois la publicité pour se rémunérer. De ce fait, certaines chansons ne pouvaient pas être écoutées dans leur intégralité, ce qui à l’époque ne me dérangeait pas outre mesure.

Si j’ai choisi Dilandeau comme fournisseur de musiques gratuites, c’est avant tout pour son outil de recherche très pratique, me permettant de dénicher tous les artistes de mon choix, mais aussi de nouveaux morceaux. D’ailleurs, je profitais également du système de notation mis en place pour attribuer une note à mes chanteurs préférés, qui gagnaient alors en visibilité sur la plateforme.

En bref, sur Dilandeau, tout était réuni pour une expérience musicale de qualité, puisqu’elle assurait la diffusion de très nombreux styles, ainsi que des artistes populaires comme underground. Malheureusement, comme je l’ai précisé plus haut, le site a fermé. La raison : le non-respect de la propriété intellectuelle et des droits d’auteur. Je vous en parle un peu plus en détail.

La propriété intellectuelle au cœur des débats

Dilandeau était une plateforme gratuite. En d’autres termes, elle ne reversait aucun droit d’auteur aux créateurs de musique. En effet, toute œuvre musicale enregistrée auprès de la SACEM, la Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique, est protégée. Les droits d’auteur sont en quelques sortes la rémunération des créateurs, reversés lors de l’exploitation de l’œuvre en question. De ce fait, malgré tous les avantages que présentait la plateforme de streaming et de téléchargement, difficile d’ignorer son aspect illégal.

On comprend donc aisément pourquoi elle s’est vue dans l’obligation de fermer ses portes de manière définitive. En 2014, les autorités publiques s’intéressent de plus près à Dilandeau et lui reprochent de ne pas respecter la propriété intellectuelle. La plateforme se défend, en utilisant l’argument de la publicité diffusée sur son site. Malheureusement, cela n’est pas suffisant et, en raison des nombreuses pressions subies par le site, celui-ci se résigne à stopper son service de téléchargement et de streaming deux ans plus tard, en 2016.

La propriété intellectuelle est un débat qui anime la communauté artistique encore à l’heure actuelle. D’ailleurs, les amateurs de téléchargement illégal sont de moins en moins nombreux, en raison de la disparition des plus grandes plateformes de partage de fichiers en peer to peer. Néanmoins, je dois vous rassurer : il existe d’autres alternatives plus ou moins légales, pour écouter de la musique gratuitement.

Toutes mes astuces pour écouter de la musique gratuitement

Comme bon nombre d’utilisateurs de Dilandeau, en 2016, j’ai dû me résigner à trouver d’autres moyens pour profiter de mes morceaux préférés gratuitement. Après plusieurs années de recherche, je suis en mesure de vous proposer des alternatives efficaces, pratiques et bien pensées, qui vous séduiront très certainement.

  • Les applications de musique en streaming : Deezer, Spotify ou encore Soundcloud sont certainement des noms qui ne vous sont pas étrangers. Il s’agit en réalité de plateformes disponibles sur navigateur, smartphone et tablette, proposant la diffusion de musique en streaming. En revanche, le téléchargement y est impossible. Pour les utiliser, il est recommandé de souscrire un abonnement. Toutefois, ces applications sont en mesure de proposer l’écoute de musiques gratuites, grâce à la publicité diffusée entre deux morceaux. Un son de qualité, une discothèque extrêmement variée, des fonctionnalités pratiques, voici ce que vous proposent ces plateformes. Aussi, je ne peux que vous recommander de tester chacune d’entre elles, pour trouver celle qui correspond à vos envies et à votre profil.
  • La conversion de clips YouTube en morceaux MP3 : cette solution ne fait l’objet d’aucune interdiction et s’avère bien pratique, pour télécharger des morceaux directement sur votre ordinateur ou smartphone. Le principe est simple : copiez le lien d’un clip YouTube, puis collez-le dans la barre prévue à cet effet sur le convertisseur. Après téléchargement, vous obtenez un fichier accessible sur votre ordinateur, que vous pouvez ensuite transférer sur vos divers appareils portables. C’est personnellement une méthode que j’apprécie beaucoup, et que j’emploie pour convertir des contenus YouTube en podcasts, directement sur mon téléphone mobile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *